// Randomize Slider accueil

J’ai pas mal réfléchi ces derniers jours (sisi)… Si j’ai râlé contre certains « stratèges nihilistes », ce que je ne regrette pas, je comprends « globalement » ceux qui ne voteront pas ou voteront blanc ou nul. Et je les respecte. Ils ont des raisons différentes, parfois effrayantes, mais qui suis-je en fait pour tenter de leur imposer un choix qu’ils ne veulent ou ne peuvent pas faire.

Je les comprends, je les respecte mais si d’aventure le non-événement républicain de demain se transformait en bouleversement trumpien… je ne les excuserai pas pour autant. Mais c’est une autre histoire, très peu crédible si l’on en croit les « milieux informés »… En espérant qu’ils le soient mieux que leurs coreligionnaires d’outre-Atlantique.

A tous les autres, à tous ceux qui iront voter « malgré », « contre leur gré », « avec une pince à linge », « à reculons », « par peur » ou même « par raison », à tous ceux-là je dis merci.
Merci de conserver ainsi sa réputation à ce pays si petit et pourtant si regardé, merci de ne pas souffler la flamme vacillante des préceptes portés par sa devise, merci pour mes enfants, pour ma petite-fille.
Merci plus généralement pour tous ceux qui ne sont pour rien dans les querelles futiles et les espoirs déçus, tous ceux qui arriveront après nous ou d’ailleurs.
Merci en résumé pour tous ceux à qui nous devons conserver le droit et le pouvoir de bâtir une société plus juste dans un monde meilleur.

Lundi, quel que soit le résultat, il faudra bien continuer… A lutter, à s’engueuler mais aussi à vivre ensemble.
Lundi, en fonction du résultat, nous pourrons continuer.